Heureux à Drummondville sans oublier le passé

Photo de Parlonsjunior.com.

Michaël Proulx @MichaelProulxPJ | Parlons Junior

SHAWINIGAN – CAMP DES RECRUES |  Premier choix des Tigres l’an dernier, Cédric Desruisseaux se dit heureux de passer du noir au rouge et il se concentre sur sa nouvelle tâche de percer l’alignement des Voltigeurs de Drummondville. On sent toutefois qu’il voudra toujours en faire plus lorsqu’il affrontera son ancienne équipe, qui plus est,  la formation de son patelin.

 

C’est exactement ce qu’il a fait cet après-midi lors du premier affrontement des Voltigeurs face aux Tigres lors du tournoi des recrues présenté à Shawinigan. Le numéro 17 a inscrit les deux premiers buts dans un gain de 3-1 des siens. « C’est l’équipe qui m’a échangé et c’est aussi l’équipe de ma région, ça me sert de motivation, a-t-il dit. J’aime les défis et c’en était un beau de leur prouver que j’ai ma place dans cette ligue, mais ce n’est pas fini, on va jouer encore plusieurs parties contre eux et je vais essayer de produire autant.

 

Évidemment, le petit marchand de vitesse de 5 pieds 7 pouces ne veut pas se contenter d’engranger des points contre l’équipe de son enfance, bien au contraire, il vise plus haut. “Je mets tous les efforts pour obtenir le rôle que je désire, celui de jouer sur les deux premières lignes et avoir des tâches offensives. »

 

Ainsi, il n’a pas ménagé les efforts à l’entraînement au courant de l’été. Quatre jours par semaine, il faisait l’aller-retour entre Warwick et Drummondville pour s’entraîner avec le préparateur physique de l’équipe. Deux à trois fois par semaine, il se rendait également à Victo pour un entraînement sur la glace. Tout ça en plus de travailler dans une fromagerie locale et en faisant quelques apparitions à l’Académie de hockey Desruisseaux-Malette. On peut dire qu’il n’a pas chômé.  

Photo de Parlonsjunior.com.

Les Voltigeurs dans la bonne direction

Desruisseaux est convaincu qu’il est à la bonne place au bon moment puisque la formation drummondvilloise est sur une pente ascendante. «Je me sens très choyé d’être ici car c’est une équipe qui s’en va dans la bonne direction et je veux progresser avec eux », a-t-il raconté. Avec un Xavier Simoneau et lui, l’attaque pourrait être dangereuse au cours des prochaines saisons.

 

Celui qui a mené les Estacades de Trois-Rivières en finale de la coupe Jimmy-Ferrari n’a pas encore eu l’opportunité de discuter personnellement avec son nouvel entraîneur-chef, Dominique Ducharme.  « Il nous parle en groupe dans le vestiaire, mais de ce que je vois, ça semble vraiment un bon coach, ce n’est pas pour rien qu’il  est entraîneur de l’équipe Canada des moins de 20 ans. »

Photo de Parlonsjunior.com.

Crédit photos: Michaël Proulx | Parlons Junior

© 2010 - Présent, ParlonsJunior.Com